Voici un kaléidoscope de différents aspects du Mellah de Fès, illustré de photos recueillies un peu partout.
Cette sélection est bien loin d'être exhaustive, et des détails plus précis peuvent être retrouvés dans les ouvrages cités en référence.
Les images peuvent aussi être vues dans la photothèque du site.
Il suffit de cliquer!

=> Plans du Mellah

=> Endroits du Mellah

=> Vues anciennes du Mellah

=> Vues du Mellah en 2000

=> Ville Nouvelle en 2000

=> Synagogues
Signalons notamment :
- La Synagogue AbenDanan, restaurée récemment
- La synagogue «Slat Al Fassiyine», qui date du 17e siècle, classée au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO.
Inaugurée en février 2018 sous l'égide de Sa Majesté Mohammed VI, roi du Maroc, après deux ans de travaux de restauration.

Interview de Armand Guigui, président de la communauté israélite Fès-Sefrou-Oujda.
=> Ecoles

=> Musée
Le "musée", situé près du cimetière, dans des salles de l'ancienne école de Em Ha-Banim, a été entièrement réalisé par Edmond Gabbay, qui a patiemment et bénévolement accumulé pendant de nombreuses années des objets de toutes natures pour en faire un lieu de mémoire inégalé: Objets de culte, souvenir des écoles, photographies, objets de tous les jours, etc.
Voir aussi le
film
Un nouveau musée, sous l'impulsion de Elie Devico est en cours de réalisation avec l'aide des autorités Marocaines.

Cimetière de Fès
=>
Photos du cimetière
=>
Films sur le cimetière (à voir absolument)

En fait, le vieux cimetière se trouvait à l'emplacement d'une partie du Palais Royal et de l'Ecole de l'Alliance. En 1884, le sultan Moulay Hassan I décide d'agrandir l'espace de son palais et fait déplacer le vieux cimetière juif.

La sépulture de Rabbi Vidal Hasserfati est la seule à rester à son emplacement sur une petite hauteur, contre la nouvelle enceinte. De l'autre coté se trouvait un établissement de bains juif. Les anciens du mellah racontent que les eaux sales s'infiltraient dans la tombe et ses alentours. Les rabbins demandèrent aux propriétaires de réparer ou de se déplacer. Ils refusèrent. Un jour, un jeune homme prenant son bain vit Rabbi Vidal lui apparaître. Il raconta ce fait à ses parents qui n'y prêtèrent point attention. Quelques jours après le jeune homme décéda. Du jour au lendemain le bain fut en faillite, puis détruit et les propriétaires réduits à la misère.

Voir aussi:
=> Le cimetière juif de Fès sur ouedaggai
=>
http://cimetiere-israelite-fes.com
Depuis quelques années une remise en état du cimetière est entreprise à l'initiative de Elie Devico.